Où investir en loi Pinel ?

Retour

Vous vous demandez dans quelle ville investir en loi Pinel ? Sachez que ce dispositif d’investissement locatif ne s’applique pas à l’ensemble du territoire national. Il est réservé aux zones où le marché locatif est particulièrement tendu. Sachez que les plafonds de loyer varient en fonction de la zone dans laquelle se situe le logement. REALITES vous éclaire sur le sujet.

Quelles sont les différentes zones éligibles à la loi Pinel ?

Depuis la loi Robien de 2003, la France a été découpée en zones évoluant en fonction des tensions observées sur le marché immobilier. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Pinel le 1er septembre 2014, le territoire national est divisé en cinq zones géographiques distinctes : Abis, A, B1, B2 et C.

La zone Abis est celle où la tension sur les prix de l’immobilier est la plus élevée. Elle recouvre actuellement Paris ainsi que soixante-seize communes de la région Île-de-France situées dans les départements des Yvelines, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise.

La zone A de la loi Pinel comprend d’autres communes de l’agglomération parisienne, la Côte d’Azur, la partie française de l’agglomération genevoise ainsi que certaines agglomérations ou communes au sein desquelles les loyers et les prix des logements sont très élevés.

La zone B1 de la loi Pinel englobe les agglomérations où les loyers et les prix sont élevés, ainsi qu’une partie de la région parisienne non située en zone Abis et A.  

Les zones B2 et C concernent des communes où la tension immobilière est moindre. Depuis le 1er janvier 2018, celles-ci ne sont plus éligibles à la loi Pinel qui a été recentrée sur les zones les plus tendues. 

Les départements d’outre-mer ne figurent pas parmi ces zones. Des plafonds de loyer spécifiques y sont prévus.  

Pour connaître plus précisément la zone dans laquelle se situe un bien, il suffit de renseigner le nom de la commune dans le simulateur présent sur le site service-public.fr.

Bon à savoir : ce découpage en zones est également utilisé pour d’autres dispositifs immobiliers comme le prêt à taux 0 % ou le prêt social de Location-Accession (PLSA).

Quels sont les différents plafonds de loyer ?

Les plafonds mensuels de loyer au m2 varient en fonction de la zone loi Pinel dans lequel se trouve le logement. Ces plafonds dans la métropole pour l’année 2020 sont les suivants :

Zone concernée

Plafonds mensuels de loyer au m2

Abis

17,43 €

A

12,95 €

B1

10,44 €

Les plafonds de loyer applicables à un investissement en loi Pinel dans les territoires ultra-marins sont définis comme suit :

Territoires concernés

Plafonds mensuels de loyer au m2

Guadeloupe, La Réunion, Mayotte, Guyane, Martinique, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon

10,48 €

Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna

12,81 €

Bon à savoir : les plafonds de loyer varient en fonction de la surface du logement par application d’un coefficient multiplicateur. Il ne suffit donc pas de multiplier la surface du logement par le loyer plafond pour définir le montant du loyer mensuel. (Pour en savoir plus : Comment calculer son loyer en loi Pinel ?)

Le dispositif de la loi Pinel, qui devait initialement prendre fin en décembre 2021, vient d’être prolongé jusqu’en 2024. Pour vous faire une idée des communes où investir en loi Pinel, consultez, dès maintenant, nos offres disponibles en loi Pinel sur notre site. N’hésitez pas également à contacter un conseiller REALITES pour de plus amples informations au 02.40.75.50.98

Les conseils sur le même thème

Tout savoir sur l’investissement locatif en maison de retraite

Si la France possède aujourd’hui près de 8 000 Ehpad, les résidences de services pour seniors autonomes restent peu nombreuses. On en compte environ 800 sur l’ensemble du territoire. Pourtant avec le vieillissement de la population, les besoins en la matière ne cessent d’augmenter. L’investissement locatif en maison de retraite est donc particulièrement attractif pour se constituer un patrimoine et préparer sa retraite.

Lire la suite
Investir

Investir dans l’immobilier locatif : les conseils à suivre

Avec une rentabilité moyenne entre 2 et 8 % (1), l’investissement locatif offre des opportunités pour se constituer un patrimoine en vue de sa retraite notamment. Face aux incertitudes économiques actuelles, la pierre demeure une valeur refuge de premier choix. Cependant, pour réussir son projet, mieux vaut bien définir ses objectifs avant de se lancer. Découvrez tous les conseils REALITES pour investir dans l’immobilier locatif en France.

Lire la suite
Investir